Achats Responsables : ça bouge enfin dans les entreprises -

Achats Responsables : ça bouge enfin dans les entreprises

article_environnement4

Depuis quelques années, les entreprises françaises sont de plus en plus nombreuses à avoir compris l’importance d’une démarche RSE. En effet, selon une étude réalisée par l’Afnor en 2019, 72% d’entre elles considèrent la RSE comme un enjeu important. Dans le même temps, on constate que la fonction Achat est devenue centrale car elle contribue à la performance globale de l’entreprise. Cette fonction constitue surtout un levier essentiel pour favoriser un impact environnemental, sociétal et économique, positifs. Avez-vous pensé à intégrer ces critères à votre processus d’achat ?

Qu'est ce que les achats responsables en entreprise ?

Les achats responsables sont un chaînon de la RSE et désignent tous les achats de biens et de services prenant en compte des critères précis dans les domaines de l’environnement, de l’éthique, de la qualité ou des performances socio-économiques.

Pour de nombreuses entreprises, c’est là tout le processus engagé : chercher à repenser l’acte d’achat, en maîtrisant ses coûts produit tout au long de son cycle de vie et intégrer une performance RSE auprès de ses fournisseurs.

Pourquoi mettre en place une politique d'achats responsables ?

Pour être efficace, une politique d’achats responsables doit participer à la stratégie globale de l’entreprise. La mise en place de cette démarche doit répondre à des objectifs clairs, dans le but d’améliorer les performances de l’entreprise tout en répondant aux besoins de sa clientèle.

Chaque entreprise est unique et la mise en œuvre de cette démarche dépend de la taille de l’organisation et de son secteur d’activité. Elle doit s’établir autour d’un diagnostic environnemental qui permet aux organisations de mesurer l’impact de ses achats et de son activité au global.

Les fonctions achats ont bien conscience de l’enjeux de la mise en place d’une telle démarche, qui est d’autant plus forte que les consommateurs finaux sont à la recherche de produits, solutions ou services qui répondent à des critères écologiques et éthiques. D’où l’importance pour une entreprise de s’engager avec des fournisseurs, eux même conscient des enjeux du développement durable.

Qualité de vie au travail et achats responsables

Les achats à destination de la qualité de vie au travail peuvent aussi s’intégrer dans une démarche durable. « Tous les besoins des salariés ont une alternative responsable existante sur le marché notamment à travers des offres qui proposent des produits locaux, bio, sans plastique, sans aluminium et limitant au maximum les déchets », informe Christine Taieb, Responsable Achats et RSE chez Juste à temps. « On constate que plus une entreprise s’engage vers cette démarche, plus les collaborateurs se sentent investis et fiers de travailler au sein de leur société » ajoute-t-elle.

Pour développer la qualité de vie au travail, il y a donc sur le marché de plus en plus de solutions qui répondent à cette politique d’achats responsables. Des fontaines à eau  raccordées au réseau d’eau pour mettre fin aux bonbonnes en plastique, des machines à café grains pour une solution café sans capsule et sans aluminium, des gourdes comme alternatives aux bouteilles en plastique, des tasses et mugs ou bien encore la consigne du verre comme alternative au jetable. « Améliorer le bien-être des salariés au quotidien en trouvant des moyens de préserver le futur de notre planète n’est pas uniquement une question de moyen mais surtout de volonté » insiste-t-elle.

Une démarche de consommation raisonnée en entreprise

Ce type d’achats ne représentent pas systématiquement, comme on peut le penser, un coût supérieur. « En entreprise, les salariés consomment en moyenne 2 cafés par jour. Sur une entreprise de 10 salariés, cela représente 20 cafés par jour soit 400 cafés au mois. Il faut donc 400 gobelets, ce qui coûte environ 40 €. Si vous achetez des tasses ou des mugs réutilisables, vous devez en acheter une douzaine, pour un prix moyen de 36€. Sur un mois, vous faîtes donc une économie de 4€ et sur un an, une économie de 440€ ! Autre exemple avec la gestion des déchets : aujourd’hui, vous payez des taxes lorsque vous ne triez pas qui sont supérieures au prix d’une collecte » nous explique-t-elle.

Les alternatives durables s’inscrivent dans une démarche de consommation raisonnée puisque les produits sont réutilisables et permettent donc de diminuer la fréquence des achats. « A titre d’exemple, investir dans l’achat de gourdes pour tous les collaborateurs s’avère économiquement plus avantageux car ce type de produit à une durée d’usage plus longue en comparaison aux bouteilles d’eau en plastique, qui elles, sont jetées après une seule utilisation » précise Christine.

Vous souhaitez vous aussi mettre en place une démarche éco responsable avec des solutions durables pour vos collaborateurs ? Pour découvrir les soutions disponibles rendez-vous ici.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire